La réintroduction au lait de vache à l’Hôpital (ou test de provocation orale au lait de vache) pour les bébés allergiques aux protéines de lait de vache (aplv) Partie 1

La réintroduction au lait de vache à l’Hôpital (ou test de provocation orale au lait de vache)  pour les bébés allergiques aux protéines de lait de vache (aplv)


Avec ce blog, vous avez suivi le parcours médical d’Achille depuis son diagnosticd’allergie aux protéines de lait de vache à l’âge de 15 jours jusqu’à sa diversification alimentaire. Voici surement l’une des étapes les plus importantes de ce parcours : la réintroduction du « lait de vache» à l’hôpital. Cette étape, je l’appréhendais énormément. Dès le premier rendez-vous avec l’allergologue, nous avions évoqué cette journée mais, au fond de moi, j’espérais ne pas la vivre. La peur de l’hôpital, la journée complète en vase clos, le risque inhérent à la réintroduction… bref, beaucoup de choses stressantes.

Pour évacuer mon angoisse et essayer  de comprendre un peu mieux le déroulement de cette nouvelle étape/journée, je suis allée glaner des informations sur internet, en espérant y trouver des témoignages et des conseils. Malheureusement  Je n’ai trouvé que très peu d’informations sur le sujet.  C’est pourquoi je vais essayer de vous raconter au mieux notre journée et son déroulé médical.

J’ai écris un premier jet de cet article dès la sortie de l’hôpital pour ne rien oublier mais il y a eu des rebondissements et j’attendais d’avoir les réponses définitives pour pouvoir en parler. (Oh la la teasing de fou).  Voici donc le récit de la ré-introduction au lait de vache d’Achille en 2 parties…



Pour les bébés allergiques sévères ou modérés aux protéines de lait de vache dit APLV, l’allergologue préconise une réintroduction à l’hôpital et non pas à la maison, comme cela peut se faire, pour pallier à tous les problèmes ou complications (oedeme de Quincke, choc anaphylactique...)

Nous avons donc été convoqués pour cette journée une première fois aux 9 mois d’Achille (en décembre 2016) mais je trouvais qu’Achille était trop petit pour passer une journée complète à l’hôpital. J’ai donc reporté le rendez-vous à  mars 2017 (1 an d’Achille) . Mars 2017 arrive, un premier rendez-vous est fixé mais 2 jours avant,  Achille a de la fièvre, j’appelle l’hôpital et le rendez-vous est reporté 15 jours plus tard. 

Nous sommes donc convoqués à 8h le 7 mars à l’hôpital de jour pédiatrique de Nantes.

Contrairement à ce que je pensais l’enfant n’a pas besoin d’être a jeun (ce qui m’angoissait terriblement). Avant de me rendre à l’hôpital, ma pédiatre m’a prescrit des patchs anesthésiants à poser sur les 2 mains et le creux du coude d’Achille. Je vous avoue que ce n’est pas facile facile… les patchs sont imbibés de liquide et ils ont beaucoup de mal à tenir.

A notre arrivée, nous sommes installés dans une chambre avec une petite fille de 2 ans allergique aux œufs qui, elle aussi, tente la réintroduction.
La première étape est la plus difficile : c’est l’examen médical et la pose du cathéter.
Achille a un rhume depuis ….. qu’il est né (à peu près comme tous les enfants surtout ceux qui fréquentent une crècheJ). Les infirmières ont un doute, elles appellent la pédiatre pour vérifier que ce rhume ne viendra pas perturber la réintroduction.

Petit conseil : si votre enfant est convoqué mais qu’il a un gros rhume ou qu’il tousse même sans fièvre, appelez pour avoir l’avis du pédiatre de l’hôpital. Ne vous déplacez pas pour rien le jour de la réintroduction !

Après examen, la pédiatre juge qu’Achille peut faire la réintroduction. Les infirmières examinent de fond en comble son petit corps d’amour pour pouvoir indiquer les marques déjà présentes et ainsi ne pas les confondre avec des réactions allergiques.

Puis vient le moment de la pose du cathéter … Je vous avoue je n’ai pas vraiment regardé. J’ai laissé le papa gérer ! Achille a un petit peu pleuré mais pas plus que ca. Une fois le cathéter posé, elles enroulent le poignet d’une grosse bande pour ne pas que bébé joue avec.

Nous regagnons notre chambre et l’infirmière vient donner une première dose de lait à Achille.  La première dose est minime (0,5ml) et est donnée à la seringue.  Puis la dose est doublée toutes les 20 minutes. L’infirmière prend également des données comme le pouls et la tension pour pouvoir vérifier que tout va bien.

A la 5eme dose, le lait a été remplacé par un petit yaourt qu’Achille a dévoré. A la suite du yaourt quelques petites pustules sont apparues sur le visage d’Achille à l’endroit où le yaourt a  été en contact avec sa peau. La Pédiatre a jugé que ce n’était pas très important et que tout allait bien.

A 11h 30, le test est fini. Il faut ensuite rester 3 heures en observation.

A 12h00, Achille a une diarrhée énorme (chez nous on appelle ca un « caca débordant » c’est a dire avec body et vêtements sales) mais là aussi, aucune inquiétude de la part de la pédiatre.

Les 3 heures d’observation s’écoulent sans souci. Achille a pu sortir de son lit à barreaux pour cavaler dans les couloirs à 4 pattes. Il joue, il rit, il fait le clown… tout va pour le mieux !




A 15h, la pédiatre vient nous voir afin de nous expliquer la procédure de ré-introduction à la maison.
Pendant 8 jours, il faut introduire 50 ml de lait par jour puis augmenter progressivement pendant une semaine pour atteindre un laitage par repas (soit 15 jours de ré-introduction à la maison au total).

Et voilà nous rentrons à la maison, Achille n’est plus allergique !!!!!! A lui les yaourts, fromages, glaces, gâteaux… bref c’est la fête…. !
Mais comme tout n’est pas toujours ce que l’on croit,  la fin de l’allergie a vite tournée court… La suite au prochain épisode !


1 commentaire

  1. Bonjour Merci pour toute ces informations ma fille de 11 mois est également allergique au plv et ce depuis c'est 1 mois car avant allaitement et tout était ok. Nous devons faire une reintroduction en milieu hospitalier sur la demande de l'allergologue et nous devons voir ça avec nos pédiatre nousur avoir rendez vous que le 5 décembre. nous habitons en Normandie ma question est :est ce que tout les hôpitaux font cette réintroduction ?

    RépondreSupprimer