La diversification alimentaire chez les bébés allergiques aux Protéines de lait de vache

diversification pour le bébé allergique


Après des mois de biberon-bonheur avec bébé, c’est maintenant l’heure des petits pots et la découverte de nouvelles saveurs.

Sur la diversification, on entend tout et son contraire : commencer à 4 mois ou à 6 mois, céréales au gluten ou pas, tous les fruits et légumes ou quelques exceptions ?  Et si on ajoute à cela un bébé allergique aux protéines de lait de vache, la diversification peut vite devenir une vraie galère et une source d’angoisse pour les parents.
Après des semaines de recherche pour savoir ce qu’il faut faire ou ne pas faire, de lectures et de tests, voici mes découvertes pour la diversification des bébés et les réponses aux questions que vous vous posez.

Vous pouvez retrouvez mon article sur la 1er phase de la diversification alimentaire (de 4 mois à 8 mois) ici et sur la 2eme phase de la diversification alimentaire (à partir de 8 mois) ici.


4 mois ou 6 mois ?



Il y a une chose sur laquelle tout le monde s’accorde c’est qu’il faut commencer entre 4 mois et 6 mois*. Avant 4 mois, sa barrière intestinale est immature et il ne peut consommer que des textures liquides.  Après 6 mois, le lait maternel ou le lait infantile ne suffisent plus à couvrir tous ses besoins et les risques d’allergie sont plus importants si bébé n’a pas commencé à découvrir les aliments en question.
L’OMS recommande l’allaitement jusqu'à 6 mois mais préconise de commencer la diversification avant.

Mon conseil est  d’écouter son enfant !  Si celui-ci montre des signes d’appétence pour la nourriture, qu’il regarde avec envie tout ce que vous portez à la bouche, bébé est prêt.

Si bébé se réveille toutes les nuits en réclamant un biberon alors qu’il faisait ses nuits depuis un moment, il est peut être l’heure de commencer la nourriture solide pour le « caler » un petit peu plus.

Si bébé ne veut plus du tout du biberon ou si la transition allaitement/ biberon est très difficile, vous pouvez également commencer la diversification, même à 4 mois. J’ai plusieurs amies qui ont commencé très tôt car bébé ne voulait plus de son biberon.

Ecoutez- vous, écoutez bébé.


Chez nous, la diversification alimentaire a commencé vers 5 mois ½ pour les 3 bébés.

Pour Achille, notre ainé, nous avons été attentif à ses réactions et ses envies vis à vis de la nourriture (voir mon article sur le premier mois de diversification d’Achille, ici). J’étais très stressée à l’idée de commencer la diversification. L’allergie et la gestion du « sans lait » m’angoissaient. J’ai bouquiné de nombreux livres et lu de nombreux sites pour commencer une diversification alimentaire équilibrée et facile.  C’est pour cela que j’ai ensuite ouvert ce site et que je reprends des études pour devenir diététicienne (si vous ne connaissez pas l’histoire du site c’est ici).

Pour Colombe et Georges, cela a été différent car ils ne sont pas allergiques et nous avions déjà l’expérience d’Achille. Pour leurs premiers petits plats, nous voulions pouvoir prendre le temps et être à leur écoute, nous avons donc choisi de profiter d’une semaine de vacances pour commencer.

*Et pour info quand on parle de 4 mois, c’est 4 mois révolus, c’est à dire à partir du début du 5ème mois. Idem pour le 6ème mois, vous avez jusqu’au début du 7 mois pour commencer J

Bébé allergique aux protéines de lait de vache, bébé à risques ??


Cette idée a la vie dure et on entend encore de nombreux témoignages sur le fait d’éviter tel ou tel aliment. Tout ceci est révolu ! La diversification du bébé APLV est exactement la même que les bébés non allergiques (bien entendu sans le lait J). Il est maintenant préconisé d’introduire TOUS les aliments œuf, gluten et fruits exotiques inclus ! L’allergie aux protéines de lait de vache n’est plus un facteur de risque pour les autres aliments. Au contraire il est préférable de tester au plus vite les aliments et les introduire dans l’alimentation afin de se prémunir d’une autre allergie.

 Et le gluten ?


La nouvelle recommandation est d’introduire le plus vite possible le gluten dans l’alimentation des bébés car trop de bébés sont maintenant intolérants. Pour introduire le gluten chez les tout-petits, il faut ajouter des céréales dans le biberon du soir. Cette recommandation étant récente, les céréales « à partir de 4 mois » ou « à partir de 6 mois » n’en contiennent pas. Le gluten apparaît généralement dans les céréales à partir de 12 mois. Et toutes les céréales avec gluten indiquent qu’elles « sont susceptibles de contenir des traces de lait ».  Pour les bébés allergiques, l’introduction du gluten est donc un vrai casse-tête.  Les seules céréales que j’ai trouvées qui contiennent du gluten mais sans lait sont les céréales Good Gout "Avoine, Blé et Riz" à partir de 6 mois. Celles-ci ont reçu un test spécifique qui leur permet d'affirmer qu'il n'y a pas de traces de lait! Youpi Youpi Youpi!! Et pour compléter le tout elles sont BIO :)

 L’autre solution est de fabriquer soit même ses céréales infantiles.

Maison ou industriel ?


Forte de mon expérience personnelle avec Achille, les petits pots industriels rencontrent un plus grand succès (a mon grand desepoir !)  lors des premiers jours de diversification donc pas de complexe à commencer par des petits pots du supermarché (notamment les petits pots POPOTE, voici mon article).


Concernant le fait maison, il est préconisé de faire cuire les légumes et les fruits à la vapeur pour qu’ils conservent touts leurs nutriments et bien entendu de choisir du BIO ! Si les légumes et les fruits sont remplis de pesticides et de nitrates il est préférable de prendre des fruits et légumes congelés BIO.


J’espère avoir répondu aux questions principales que vous vous posez. Dans la partie 2 de l’article je vous explique comment mettre en place la première phase de la diversification alimentaire au quotidien « Diversification alimentaire :  mode d’emploi pour bébé de 4 mois à 8 mois ».


Aucun commentaire